Résultats Nationale III – Saison 2014/2015

Groupe V

 

Le classement

2014-2015-N3-Classement

 

 Les rencontres

2014-2015-N3-Rencontres

 

 Les feuilles de matches

Ronde 1   –   Ronde 2   –   Ronde 3   –   Ronde 4   –   Ronde 5

 Ronde 6   –   Ronde 7   –   Ronde 8   –   Ronde 9

 

Compte-rendu Ronde 1

(Matthieu Viers)

Ce 12 Octobre 2014 , la Nationale III reprend donc avec un déplacement en Indre et Loire pour la jeune équipe limougeaude.
Nous avons pu passer les 3h de route aller dans la bonne humeur grâce, notamment, aux fameuses blagues de Réwi et Gaétan que je ne divulguerai pas dans ce résumé (si vous voulez en savoir plus, demandez directement aux intéressés). Notre bien-aimé capitaine ayant passé une bonne partie de sa nuit à réfléchir à la meilleure stratégie possible, fit finalement le choix d’une composition imprévisible, je cite : « Ben je nous ai tous mis dans l’ordre des elos ».
La surprise était donc assurée pour nos adversaires.

Cela nous donne donc la composition suivante :
1- Manu (2035), 2- Gaetan (1980), 3- Riri (1902), 4- Maxou (1899), 5- MEG (1888), 6- Thomas (1860), 7- Rewi (1829), 8- Moi (1794)
Nous n’avions pas l’habitude, mais nous avions des elos supérieurs sur tous les échiquiers ! (les années se suivent et ne se ressemblent pas)

Passons au match :

Manu : Face à un joueur classé 1919, il déroule sans problème, aucune crainte sur cet échiquier pour nous.
Gaëtan : Contre un 1933, il joue une partie complètement folle où son adversaire sacrifie rapidement une pièce (moins de 10 coups) en espérant détruire l’aile roi. Mais il n’y arrive pas, Gaëtan garde donc sa pièce d’avance, mais il n’arrive pas à conclure et doit se contenter de la nulle.
Henri : Il joue contre un 1787, j’avoue ne pas avoir vraiment suivi sa partie, mais  je ne doute pas d’Henri qui a dû faire le travail sans trop de problème.
Maxou : Contre un 1697, Maxime est fidèle à sa réputation (l’inzubmerzible) et ne laisse jamais son adversaire espérer des chances de gains, une victoire propre.
MEG : Meg joue une partie sérieuse contre un 1648, il obtient une position supérieure qui ne demande qu’à être exploitée mais 1 ou 2 imprécisions permettent à son adversaire, très accrocheur, d’arracher une nulle.
Thomas : Thomas n’a pas forcé son talent, son adversaire, moins bien classé (1655), lui donnant d’abord 2 pions dans le milieu de jeu avant de tomber dans un piège permettant à Thomas de gagner 2 qualités qui lui ont permis de passer un après-midi plutôt tranquille.
Rewi : Il vous avait manqué cet été ? Le spécialiste des parties fantaisistes est de retour ! Contre une joueuse classée 1574, Réwi joua psychologique, poussant son adversaire à l’erreur en lui faisant croire qu’un sacrifice était gagnant (il est fort). Elle saute donc sur l’occasion et perd une pièce, puis deux, puis la partie…..
Moi : Opposé à un 1317, le plus gros écart d’elo des 8 tables, je n’ai pas eu non plus à m’employer pour l’emporter : mon adversaire perd un pion dans le milieu, puis sacrifie une qualité dans l’espoir d’obtenir du contre-jeu, mais en vain. J’empoche donc le point également.

Conclusion :
Après la très bonne saison l’an passé, nous démarrons bien cette nouvelle saison par une victoire 6-0 contre une équipe qui jouera sans doute pour le maintien. Il ne faudra pas se rater lors des prochains rendez-vous.

2014-2015-N3-R1

 

Compte-rendu Ronde 2

(Matthieu Viers)

Ce dimanche 16 novembre 2014, nous partions en direction de Poitiers pour affronter l’équipe 2 de La Membrolle/Choisille. Notre grand capitaine opta une nouvelle fois pour une feuille de match imprévisible : tous dans l’ordre elo !

Cela nous donne donc :
1- Manu (le 2000)
2- Gaetan (le sanglier)
3- Henri (Riton junior ou Riri)
4- MEG (ou J’ai Marqué 1000, pour les intimes)
5- Maxou (l’invinzible)
6- Thomas (l’excellent)
7- Moi (juste le rédacteur aujourd’hui)
8- Rewi (le génie)

En face, les élos de nos adversaires sont semblables ou légèrement inférieurs aux nôtres. Sur le papier, nous sommes donc favoris mais rien n’est joué d’avance et ce match s’annonce difficile, d’autant plus que cette équipe avait été la première à nous faire chuter l’an passé.

Le match :

Thomas reste sur sa lancée après son très bon tournoi à Montbron et fait l’étalage de son talent, il l’emporte rapidement. Il est très vite imité par Meg qui après avoir rapidement pris un avantage stratégique, transpose dans une finale gagnante : 2-0 ! Et le match semble bien engagé.
Seulement, Gaetan est en difficulté dans sa finale et ma position se complique très vite : je gaffe et mon adversaire gagne une pièce contre 2 pions. Je parviens malgré tout à obtenir quelques compensations avec le gain d’un troisième pion. Je tente de résister dans une position de plus en plus délicate pendant que Gaetan est contraint à l’abandon. Je me dois de l’imiter, ma position n’étant plus jouable, il m’aurait fallu un temps de plus pour espérer.
2-2 ! Et tout est à refaire !
Rewi et Maxou laissent entrevoir des chances de gain par contre les parties de Manu et Riri sont compliquées d’autant plus que Manu est en plein zeitnot au 25ème coup à peine ! C’est très stressant pour notre excellent capitaine qui ne sait plus où donner de la tête.
Finalement l’adversaire de Maxime abndonne (peut-être un peu tôt) et permet donc de porter le score à 3-2. Rewi se complique la vie mais finit par gagner aussi. Ouf ! 4-2 : au moins on perdra pas !
Manu propose nul dans une finale légèrement supérieure pour assurer la victoire à l’équipe et l’obtient ! L’adversaire de Riri prend donc la nulle aussi pour pouvoir rentrer.

Score final : 4-2

Conclusion : Nous pouvons donc rentrer en Limousin l’esprit tranquille et la victoire en poche, savourant avec humour les analyses et les imitations de sanglier de Gaetan. Prochain match le 14 Décembre avec un choc de haut de tableau face à La Bruffière (qui vient de l’emporter 7-1 contre nos voisins de Couzeix).

2014-2015-N3-R2

 

Compte-rendu Ronde 3

(Matthieu Viers)

Limoges II – La Bruffière :

Le contexte :
L’équipe 2 de Limoges se rendait une nouvelle fois à Poitiers, cette fois-ci pour affronter la (très) grosse équipe de La Bruffière, équipe sur-dimensionnée pour la division, dans l’espoir de répéter l’exploit réussi l’an passé (victoire 5-2). Mais cette année, les choses sont différentes, l’équipe de La Bruffière est sensiblement identique à celle de l’an dernier (un joueur à 2000 elo en plus), et cette fois-ci, ils sont méfiants et s’attendent à un match difficile.

L’enjeu : Identique pour les deux équipes, rester invaincue et garder la tête du groupe.

La composition : Différente du début de saison, pour diverses raisons, cette fois nous jouerons avec :

1- Fred (qui remplace Manu parti en équipe 1, merci à lui d’avoir accepté de venir)
2- Gaëtan
3- Moi (capitaine et rédacteur !)
4- Maxou (Le submersible aujourd’hui)
5- Riri
6- Meg
7- Rewi
8- Achref (qui compense l’absence de Thomas, merci à lui aussi d’être venu)

Nous avons tous entre 100 et 200 elos de moins que nos adversaires mais l’exploit est possible.

Le match :
Le début de match est mitigé, l’action des 2 premières heures de jeu a lieu aux échiquiers 5 et 6, l’adversaire d’Henri se retouve en zeitnot dès le 8ème coup ! Henri a alors plus d’une heure d’avance à la pendule dans une position égale à la sortie de l’ouverture ! Meg, par contre, se retrouve dans une position délicate à la sortie de l’ouverture, son adversaire l’attaque rapidement. Pour les autres, les positions sont égales et même encourageantes pour certaines.
Le temps passe et le score n’avance pas, Fred a le choix entre faire nul et gagner un pion (il joue contre un 2280), il commence par répéter deux fois la position et hésite à continuer. Je l’autorise à prendre la nulle si il considère que continuer serait une erreur (son adversaire aurait des compensations pour le pion de moins). Dans le même temps, Meg finit par perdre ce qui décide Fred à continuer. Peu de temps après, Gaëtan perd à son tour. Nous perdons 2-0 et aucune de nos parties n’est gagnante, bien que certaines soient prometteuses.
Maxime commet une erreur et perd une tour dans sa finale, sa première défaite depuis très longtemps en N3. La situation se complique, mais rien n’est encore joué. D’ailleurs, Achref gagne, marque notre premier point du match et ramène le score à 3-1.
Rewi est un peu mieux avec un pion d’avance en finale, Henri n’a pas réussi à faire craquer son adversaire dans le zeitnot et se retrouve dans la même situation que lui, ma position est égale mais le zeitnot approche, Fred ne pourra surement pas faire mieux que la nulle dans une finale de tours avec autant de pions de part et d’autre.
En manque de temps, mon adversaire tente de répéter les coups, je décide de continuer et je craque… Ma défaite enterre nos espoirs de victoire et scelle presque notre défaite, qui sera officielle peu de temps après avec le match nul de Fred, il ne pouvait pas faire mieux dans sa finale.
Henri finit par perdre aussi, ce qui porte le score à 5-1, ce qui parait bien sévère vu les parties jouées… Rewi gagne pour l’honneur et réduit l’écart après plus de 4h30 de jeu.
Score final : 5-2

Défaite 5-2 face à La Bruffière qui a donc pris sa revanche sur nous, avec le même score. Cette défaite n’est pas une catastrophe en soi, même si la déception est forcément là. Souhaitons qu’elle soit la dernière.

2014-2015-N3-R3-01 2014-2015-N3-R3-02

 

Compte-rendu Ronde 4

(Matthieu Viers)

Résumé Tours 2 – Limoges 2 :

Ce dimanche 11 Janvier, l’équipe de N3 démarrait l’année par un déplacement périlleux en Touraine afin d’affronter la très forte équipe de Tours, candidate pour la montée en Nationale 2 ! Malgré quelques changements dans la composition (voir compo) de l’équipe la bonne ambiance est toujours présente et nous avons pu profiter de la bonne humeur de Gaëtan pendant le repas de midi.

Compo :

1- Riri
2- Gaëtan
3- Stéphane (Le Teucheufeur-Hanhoff ou Le Tché)
4- Thomas (De retour !)
5- Meg
6- Rewi
7- Moi
8- Eric

Comme vous avez pu le constater, Eric (merci à lui d’être venu) remplace Achref et Le Tché a donc la lourde tâche de remplacer Maxou.
L’équipe adverse présente une meilleure équipe que la nôtre sur le papier, je suis le seul à avoir plus d’elo que mon adversaire….. Je sens déjà ma contre-perf arriver.

Le Match :

Henri : Il est mis en difficulté par son adversaire à la sortie de l’ouverture et entre dans une finale inférieure. Il doit donc s’incliner (logiquement) après plus de 4h de jeu.

Gaëtan : Partie explosive pour lui, il se trompe dans l’ouverture et laisse un léger avantage à son adversaire, qui terminera la partie en beauté par un sacrifice de dame. Gaëtan perd aussi.

Stéphane : Le fameux Teucheufeur joue une partie somme toute correcte, faisant presque oublier l’absence de l’inzubmerzible (pour ceux qui ne connaissent pas, je vous renvoie aux autres résumés) et puis patatra notre président intervertit 3 coups et donne une pièce, il ne s’en relèvera pas et s’inclinera aussi.

Thomas : Il fait son retour après son absence lors de la dernière rencontre et le signe par une victoire probante sur un adversaire mieux classé. Retour gagnant pour le capitaine !

Meg : Meg joue une partie tout à fait correcte et entre dans une finale égale, le demi-point semble proche, seulement son adversaire parvient à provoquer une erreur à l’usure. Marc-Emile déjoue et perd aussi sa partie.

Rewi : 5h de jeu pour le génie comme on l’appelle : ouverture délicate mais il parvient à obtenir l’avantage dans le milieu de jeu avant de le rendre à l’entrée de la finale. Il arrive finalement dans une finale de tours avec un pion de moins qu’il parvient à annuler sans trembler.

Moi : Plus de 5h30 et 110 coups pour perdre ma partie, je sors un peu mieux de l’ouverture mais je gaffe rapidement dans le milieu de jeu. Mon adversaire ne l’exploite pas parfaitement et me permet de continuer à espérer. La position s’égalise même à l’entée de la finale. Je joue une ou deux imprécisions qui lui permettent de prendre l’avantage. Il lui reste un cavalier, fou et un pion contre ma seule tour. Nous jouons depuis plus de 5h, et on a envie de rentrer le plus vite possible, j’accélère donc la fin en sacrifiant ma tour sur son pion en espérant qu’il ne sache pas mater avec le roi, le cavalier et le fou…. Pas de bol ! Il savait faire !

Eric : Eric n’a pas une partie facile à jouer contre un joueur mieux classé que lui. Il est en difficulté dès l’ouverture et ne parvient pas à résister.

Le score final est donc de 6-1 et ne souffre d’aucune contestation tant nous avions peu de chances de l’emporter en voyant les parties.
Le bilan actuel de l’équipe est donc de 2 victoire et 2 défaites, il faudra essayer de rebondir dès la prochaine ronde afin d’assurer le maintien le plus rapidement possible….

 

 

Compte-rendu Ronde 5

(Matthieu Viers)

Résumé Châteauroux – Limoges :

Pour notre premier match à domicile de la saison, nous devions faire face à l’abordable équipe de Châteauroux. L’enjeu est de taille, en effet, l’équipe vaincue pourrait se retrouver sous pression en vue du maintien, alors que les vainqueurs s’offriront un bol d’air au classement.

Composition :

1- Gaëtan
2- Thomas
3- Henri
4- Rewi
5- Maxou
6- Meg
7- Moi
8- Achref

Sur le papier, notre équipe est supérieure à celle de nos adversaires du jour, nos élos étant supérieurs sur les échiquiers de 3 à 8. Nous sommes donc favoris et avons la pression sur nos épaules.

Le Match :

Le match démarre tranquillement, les parties sont toutes équilibrées à la fin des ouvertures, cependant Thomas est en difficulté au temps, mais son adversaire est à peine dans une meilleure posture. Au bout d’un peu plus de 2 heures de jeu, certaines parties commencent à se décanter ; Achref entre dans une finale égale dans le but de faire parler sa technique. Il y parvient grâce à une finesse tactique que son adversaire n’avait pas vue. 1-0

Ma position est elle aussi agréable avec une très forte paire de cavalier centralisée, mon adversaire gaffe et ne voit pas une fourchette à la fin d’une série d’échanges, il abandonne peu après. 2-0 et nous avons de quoi être sereins pour la suite compte tenu des parties encore en cours.

C’est au tour de Rewi d’amener son point en enfermant le roi de son adversaire dans un réseau dont il n’arrivera pas à se sortir. 3-0, la victoire commence à se profiler.

Henri annule une position qui paraissait supérieure, il nous assure qu’il n’avait aucun moyen de gagner, on va lui faire confiance.

Il ne reste plus qu’un point à prendre et la partie de Marc-Émile semble aller dans la bonne direction, ce serait bien de le prendre le plus vite possible car Gaëtan est en difficulté suite à un sacrifice douteux, il peut néanmoins continuer à chercher des répétitions mais cela parait bien hypothétique. Une quatrième victoire rapide permettrait de ne pas mettre la pression à Thomas et Maxime qui ont des parties compliquées à évaluer.

Et Meg gagne… au temps ! 4-0 plus un match nul, la victoire est assurée, d’ailleurs Gaëtan en profite pour abandonner, Thomas se relâche et donne un pièce, et Maxime fait une boulette le tout en à peine 15 minutes !

Mais cela importe peu, nous l’emportons 4-3 et avons presque assuré le maintien.

Prochain rendez-vous le mois prochain avec le derby face à Couzeix.

 

Compte-rendu Ronde 6

(Matthieu Viers)

Résumé de cette rencontre de feu entre Limoges 2 et Couzeix au terme d’un scénario imprévisible.

Contexte :
Ce samedi était donc le jour du derby, un derby plein d’enjeux cette année où nous jouerons pour assurer quasi définitivement le maintien alors que nos voisins Couzeixois eux tenteront de se donner un peu d’air au classement, en effet une défaite les mettrait en position défavorable à 3 rondes de la fin de la saison. En plus, c’est toujours important de gagner un derby !

La compo :
Une compo d’équipe un peu différente cette fois-ci compte tenu de quelques absences.
1- Laurent (1er match avec nous !)
2- Thomas (capitaine fidèle au poste)
3- Le Riton (qui sort d’un gros tournoi à Rochefort)
4- Rewi (idem)
5- Achref (grosse progression Elo)
6- Meg (le transfuge)
7- Moi (Aucun superlatif ne suffit)
8- Gaétan (le Périnus : il est très fort !)

Le match :
Avant de parler du match en lui-même, je vous dois de vous raconter une petite mésaventure, Thomas devait amener à la salle Rewi, Achref et moi même. Seulement au point de rendez-vous, ne trouvant pas Achref, nous faisons plusieurs fois le tour des locaux du club en vain. L’heure tourne et nous décidons donc de rejoindre la salle de jeu. Ce forfait à la table 5 implique donc que nous perdons la partie sur cet échiquier (Couzeix marque 1 point) mais comme cela crée un « trou », nous partons donc avec -1 ! Soit un différentiel de 2 points à remonter ! La tâche s’annonce difficile…

Et le pire reste à venir : Henri pourtant en grande forme se trompe dans l’ouverture et en subit immédiatement les conséquences, il perd une pièce, une tour puis la partie et cela au bout d’à peine 1 heure ! Le score est de +3 pour Couzeix (2 à -1), on n’a plus le choix : nous devons tous jouer pour le gain.

Et Gaetan y parvient parfaitement au terme d’une partie qu’il a dominé de bout en bout et qu’il termine facilement avec sa technique (sa première victoire de la saison !). Il ramène le score à 2-0.

Je décide de prendre des risques, quitte à forcer un peu et ça paye malgré une petite imprécision de ma part, mon adversaire rate le coup gagnant et je gagne. Ouf !

On peut recommencer à y croire ; nous n’avons plus qu’un point de retard (2-1) et Thomas est dans une position supérieure (une qualité de plus), c’est l’occasion d’égaliser ! Ce que notre capitaine fait avec brio, il choisit de rendre la qualité pour entrer dans une finale de tours avec 3 pions de plus, son adversaire abandonne directement. 2 partout balle au centre et Laurent prend l’avantage contre un adversaire avec 200 points de plus que lui mais la finale n’est pas encore gagnée, il faudra tenir, pendant ce temps Rewi gagne incognito sa partie après une petite pointe tactique et porte désormais le score à 3-2 en notre faveur, qui l’eut cru il y a quelques heures !

Il ne reste donc plus qu’un point à prendre pour assurer la victoire et c’est Laurent qui le marque : 4-2, ce sera le score final puisque Meg prendra la nulle juste après.

Conclusion :
On a eu très chaud ! Ça avait démarré de la pire des manières et le scénario ne fait qu’embellir ce résultat arraché dans la douleur.
Nous ramassons donc une victoire en terre Couzeixoise ce qui devrait, sauf cataclysme assurer notre maintien en N3. Enfin, bonne chance à nos voisins Couzeixois et nous leur souhaitons de se maintenir.
Rendez-vous dès demain pour un match à domicile contre Niort.

 

Compte-rendu Ronde 7

(Matthieu Viers)

Résumé Limoges-Niort :

Deuxième rencontre en un week-end ce dimanche 15 Mars pour l’équipe 2 de Limoges, après la victoire au scénario improbable face à Couzeix dans le derby haut-viennois. Cette fois-ci, nous accueillons le club de Niort qui pourrait très bien figurer dans la division supérieure si les meilleurs joueurs de leur club jouaient tous régulièrement. Heureusement pour nous (et les autres équipes du groupe) cela n’est jamais arrivé. Ils restent malgré tout une équipe solide de milieu de tableau et la tâche ne s’annonce pas facile.

Composition :

De légers changements par rapport à hier (Laurent et Achref remplacés par les frères Delpech). Ce qui nous donne :

1- Thomas
2- Riton
3- Rewi
4- Meg
5- Gaetan
6- Moi
7- Anthony
8- Alexis

Le Match :

La compo de l’équipe adverse laisse apercevoir des chances de victoire, car même s’ils ont 3 solides premiers échiquiers (surtout le premier avec un joueur à plus de 2200 !), les 5 derniers semblent abordables. Même si nous ne sommes pas à l’abri de surprise.

Gaétan : Celui que l’on appelle le Périnus poursuit sur sa lancée entamée la veille cette fois-ci contre un adversaire un peu mieux classé que lui. Il profite bien de sa paire de fous dans le milieu de jeu bien plus active que celle de son adversaire pour gagner du matériel, la suite n’est qu’une question de technique.

Le Périnus a fait très fort ce week-end en relevant la tête après un début de saison et un tournoi de Rochefort difficiles d’un point de vue personnel. Il lance bien son opération rédemption ! 1-0 !

Alexis : Premier match avec nous pour lui, appelé en remplacement de dernière minute, merci à lui d’être venu compléter l’équipe au pied levé. Il joue une partie où lui et son adversaire jouent solide mais celui-ci parvient à prendre le contrôle de la seule colonne ouverte de la position. Un avantage déterminant qui entraînera malheureusement une défaite pour Alexis. 1-1

Anthony : Premier match de N3 également pour le deuxième membre de la fratrie Delpech. Partie équilibrée de bout en bout avec peut-être un léger avantage pour son adversaire mais ce n’est pas suffisant et ils se séparent sur le partage du point.

Meg : Il joue une partie sérieuse et domine son adversaire moins bien classé. Et puis, au coeur de la finale il voit une enfilade pour son adversaire et abandonne sur le coup. Il n’avait pas vu qu’un échec intermédiaire lui permettait de s’en sortir et qu’il était en fait gagnant ! Dommage !

Week-end difficile pour Meg. 1-2 la situation se complique.

Moi : Je joue un adversaire moins bien classé et après une ouverture équilibrée, je me mets en quête de fourberies tactiques afin de me faciliter la tâche sentant bien que la position et le manque de temps de mon adversaire me permettraient d’en trouver. Bien m’en a pris, un sacrifice de qualité permettait le gain d’une tour sèche en fin de variante. Mon adversaire abandonne directement. 2-2

Rewi : Grosse partie du génie jusqu’au zeitnot, où après avoir dominé la partie il mange peut-être le pion de trop ouvrant deux colonnes directement sur son roi permettant à son adversaire d’obtenir un gros contre-jeu. Et là, situation ubuesque : le match étant serré (2-2) l’adversaire de Rewi choisit de répéter quelques coups pour regagner du temps (passer le 40ème coup) et avoir le temps de savoir si il doit jouer absolument pour le gain. Et au moment où il retourne s’asseoir, Rewi lui annonce que la partie est nulle par répétition de position, on recompte et la position était bien apparue 3 fois.

Thomas : Il affronte un adversaire avec plus de 300 points de plus que lui autant dire que la tâche s’annonce délicate pour notre vaillant capitaine, et comme c’était attendu, il soufre d’entrée de jeu,son adversaire faisant le maximum pour l’emporter. Thomas replie ses pièces une par une pour résister, il plie mais ne rompt pas et atteint une finale égale durant laquelle il aurait même pu prendre l’avantage ! Il rate malheureusement le coup gagnant et obtient une nulle par répétition.

Grosse perf et gros week-end avec sa victoire de la veille !!

Henri : Je dois vous avouer que je n’ai pas tout suivi de cette partie, à l’exception de la finale étant donné que c’est la dernière partie à s’être terminée. De ce que j’ai vu, Riri paraissait dans une position délicate mais à la suite d’une combinaison tactique dont il a le secret, il parvient à gagner une qualité mais son adversaire a de belles compensations avec trois pions centraux très dangereux ! Henri choisit donc de ne pas prendre le risque de faire perdre l’équipe et prend la nulle.
Il se rattrape donc après sa déconvenue de la veille.

Score final : 2-2

Bilan du jour : Un grand nombre de surprises ont donc eu lieu puisque je suis le seul joueur (des deux équipes confondues) ayant un meilleur Elo que son adversaire à avoir gagné ! D’un point de vue comptable, ce match nul nous positionne à la troisième place grâce à la deuxième défaite consécutive des Sables d’Olonne, qui seront nos prochains adversaires. Par ailleurs, le maintien est dorénavant mathématiquement assuré ! Belle performance de se maintenir deux années consécutives dans le haut de tableau pour une équipe formée essentiellement de joueurs formés au club.

Petit bilan du week-end : Une victoire dans le derby face à Couzeix et un match nul contre une équipe de milieu de tableau, le maintien est officiellement assuré. Ce fut un bon week-end !

Labels

 

 

Notre page Facebook

 

Le problème du jour

 

 

Le top 10 mondial

2700chess.com for more details and full list

 

Le top 10 féminin

2700chess.com for more details and full list

 

 

ELO : Les records

Highest Ever Live Ratings

 

 

Nos partenaires