Les News

Les résultats du week-end en Nationale II et III

12 avril 2015

Samedi 11 avril 2015 :

  • Nationale II : LEC Échiquier Limousin I – Échiquier Toulousain :  1 – 4
  • Nationale III : LEC Échiquier Limousin II – Les Sables d’Olonne : 6 – 2

Dimanche 12 avril 2015 :

  • Nationale II : Carcassonne – LEC Échiquier Limousin I : 6 – 0
  • Nationale III : Poitiers Migné  II – LEC Échiquier Limousin II : F – 5

L’équipe 1 avait assuré son maintien en Nationale II (une première pour le club) deux rondes avant la fin et termine à la 8ème place de son groupe !!

En nationale III, l’équipe 2 obtient une belle 3ème place après ses deux victoires du week-end !!

Le 1er festival international d’échecs BNP-PARIBAS de Limoges

6 avril 2015

2014-2015-afficheFestival2015-1Le LEC Échiquier organise, en partenariat avec BNP PARIBAS, son 1er festival international d’échecs. Il aura lieu les 18 et 19 avril 2015 à Limoges.

Vous trouverez tous les détails (horaires, inscription, plan d’accès…) à la page Tournois/Festival 2015.

Le championnat de France universitaire

6 avril 2015

Championnat Universitaire 2015 à Châlons-en-Champagne :

Chapitre I : L’intro

Ceci est l’histoire d’étudiants tous membres du LEC Echiquier Limousin qui sont partis de Limoges ce vendredi 27 Mars, aux alentours de 14h30, pour rejoindre la ville de Châlons en Champagne où se déroulait cette année le championnat de France universitaire. Ces valeureux étudiants prêts à parcourir la France pour ce tournoi sont au nombre de 5. Leurs noms ? Emmanuel et Matthieu Viers, Thomas Sauviat, Henri Selebran et Rewi Budak.

L’objectif est simple : conserver le titre de champion de France acquis l’an dernier par l’université de Limoges avec en plus cette fois-ci, cerise sur le gâteau, une qualification pour le premier championnat d’Europe universitaire en Arménie. Le championnat prendra place dans l’enceinte d’un bâtiment classé monument historique : L’école nationale supérieure des Arts et Métiers de Châlons en Champagne. Joli décor !

Notre équipe arriva tranquillement le vendredi soir, la veille du début des hostilités, afin de pouvoir être en pleine forme quand les choses sérieuses commenceront.
Le voyage fut long et quelque peu mouvementé, c’est pourquoi chacun aimerait pouvoir se reposer tranquillement.

Chapitre II : L’arrivée

Premier problème :  Il n’y a que des chambres de deux et nous sommes cinq, lequel d’entre nous n’aura donc pas à partager sa chambre (le plus chanceux) ? Et lequel devra faire chambre commune avec le fantasque Rewi (le perdant du jour) ? Le verdict tombe quand nous recevons les clés des chambres : Thomas gagne donc le droit de passer 2 nuits avec Rewi et Henri prend la chambre individuelle.
C’est donc après de longues discussions sur « qui prendra le lit du bas ? » que Thomas et Rewi vont se coucher.

Chapitre III : La nuit

Anecdote plutôt amusante, nous ne nous attendions pas à être réveillé au milieu de la nuit (à peu près 2h du matin) par 2 curieux étudiants (de l’ENSAM) qui avaient sans doute un peu trop fait la fête (je dois admettre avoir une part de responsabilité dans cette visite ayant oublié de fermer la porte de notre chambre) et qui souhaitaient a priori en savoir un peu plus sur les raisons de notre présence dans leur école. L’un d’entre eux s’assoit sur mon lit et me propose de discuter autour d’un verre, ce que je refuse naturellement car nous avons un tournoi à gagner, et surtout ce n’est pas vraiment l’heure de discuter. C’est ce que ce dit Rewi qui intervient avec autorité afin de les chasser. Nous pouvons donc retourner nous coucher.

Chapitre IV : Le samedi matin

Réveil tranquille quelques heures plus tard, petite douche et petit déjeuner. A la suite de celui-ci, il est 11h et nous devons pointer avant midi, il y a encore le temps, mais un autre problème pointe le bout de son nez : deux de nos licences FSU ont disparu ! Celle d’Henri et celle de Thomas. Pour être plus précis. Si pour Thomas, ce n’est pas bien grave étant donné qu’il possède un certificat qui lui permettrait de jouer, par contre Henri risque de ne pas pouvoir s’inscrire ! Nous ne blâmerons personne dans ce récit même si une scène durant laquelle « l’un d’entre nous » s’est emparé des licences, afin de faire une petite blague dont il a le secret, reste dans nos mémoires. Après une bonne demi-heure de recherche, nous nous sommes résolus à aller pointer malgré les licences manquantes. Nous remercions les organisateurs de leur compréhension devant nos explications. Une bonne chose de faite ! C’est l’heure du repas !

Chapitre V : La première journée du tournoi 

Après un petit coup d’oeil à la liste des inscrits, nous voyons que notre équipe a fière allure : 5 joueurs avec des elo compris entre 2070 et 2320 ! Autant dire que l’on ne nous prendra pas à la légère. Nos principaux rivaux dans la course pour le titre par équipe sont les universités de Strasbourg, Rouen voire Paris (s’ils comptent l’Ile de France comme une seule université, ce qui n’est en réalité pas le cas). En revanche, pour ce qui est du titre individuel, la tâche s’annonce difficile à cause de la présence de 2 maîtres internationaux et de 2 maîtres Fide, mais derrière tout reste ouvert. Nous faisons tous parties des meilleurs elo du tournoi, la première ronde devrait donc être relativement tranquille.

Ronde 1 : Comme promis, les limougeauds sont reçus 5/5 lors de cette première partie, et ce, sans trop de difficulté. La prochaine partie devrait être d’un autre acabit.

Ronde 2 : Les ennuis commencent avec (déjà !) un affrontement entre 2 limougeauds puisque je joue contre Manu, nous jouons sérieusement l’ouverture, et arrivons dans une position égale dans le milieu de jeu, il ne sert à rien de forcer et nous nous accordons sur une nulle afin de garder toutes nos chances pour la suite. De plus ce match nul devrait nous permettre d’éviter de jouer les forts joueurs tout de suite. Thomas joue celui qui est théoriquement le meilleur strasbourgeois et ne peut faire mieux qu’annuler lui aussi. Pour Rewi et Henri, les choses sont plus difficiles puisqu’Henri doit se défendre contre un MI et Rewi contre un joueur avec un Elo lent à plus de 2200. Ils doivent s’incliner tous les deux.

Ronde 3 : L’objectif de notre match nul fraternel est presque atteint puisque je joue contre un 2030 et que je l’emporte sans grosses difficultés, par contre Manu a hérité de l’adversaire annulé par Thomas précédemment et s’incline après une erreur de calcul qui lui coûte la partie. Rewi joue un 1600 et gagne sans problème, contrairement à Henri qui doit souffrir un peu avant de réussir à prendre le dessus. Thomas joue contre un maitre fide, rate un coup gagnant dans le milieu de jeu, mais annule tranquillement la finale. Belle perf !

Ronde 4 : Rewi fait le yoyo, il enchaîne petits puis gros elo, face au champion de France universitaire individuel en titre, il doit s’incliner après s’être perdu dans les complications tactiques. Je joue moi aussi un fort adversaire (Maître International) et dois m’incliner après une petite erreur de calcul qui me coûte un pion. Thomas est archi-gagnant et décide de transposer tranquillement en finale mais oups, il a transposé dans une finale nulle ! Un demi-point de perdu, pas très grave mais rageant. Manu joue contre un 2070 il se prend une fourchette mais a un beau contre-jeu grâce à ses pions passés à l’aile dame, son adversaire ne prend pas de risque et répète la position. Henri joue lui contre un 1590 et parvient à le battre dans la difficulté. Pour sa défense, il dit (je cite) : « ce 1500, ça ne m’étonnerait pas qu’il soit 2100 en lent », son excuse habituelle.

Ronde 5 : J’ai pas de chance et j’enchaîne les forts joueurs. Cette fois-ci je perds contre celui qui avait battu Rewi 3 rondes plus tôt. Manu joue contre une 1600 et s’impose, Rewi en fait de même contre un 1900 alors que Thomas souffre contre un non-classé, il a une finale clairement perdante, mais son adversaire s’effondre et perd le fil, ouf ! Henri domine le champion en titre (une tour d’avance) mais doit subir une grosse attaque. Il reste calme et se défend parfaitement pendant une dizaine de coups, puis craque et perd. Dommage, une belle performance était possible !

Ronde 6 : Dernière partie de la journée et Thomas et Henri doivent s’affronter, ils décident de faire nulle après une grosse partie d’attaque (vous n’avez qu’à regarder la partie dans la base si vous doutez de moi). Je m’acquitte tranquillement de ma tâche contre un non classé, Manu aussi contre un joueur à 2000. Rewi est en finale de paire de fous avec un pion de moins contre un maitre fide, il aura beau se défendre, la finale est perdante (même si il soutient le contraire).

Chapitre VI : Petit bilan

Manu : 4/6
Moi : 3.5/6
Rewi : 3/6
Henri : 3.5/6
Thomas : 4/6 (et invaincu)

Nous sommes tous en bonne position et nous pouvons considérer que le job a été fait, il ne faudra pas faiblir le lendemain.

Le Maître International Adrien Demuth domine le tournoi sans partage. Il sera le prochain adversaire de Thomas, je jouerai pour ma part contre un 2140, Manu contre un 2230, Rewi contre un 2010 et Henri contre un 1399.

Chapitre VII : Soirée détente

Petite simultanée organisée par le club local où nous avons l’occasion de jouer face au double champion de France Junior, le MI Paul Velten.
Rewi perd, Manu annule, je le mate mais il m’avait maté un coup plus tôt (grrr à un coup près !), Henri n’a pas le temps de finir sa partie (il faut aller manger !) et Thomas a préféré ne pas jouer.

2014-2015-autresresultats-champuniversitaire-05 2014-2015-autresresultats-champuniversitaire-04 2014-2015-autresresultats-champuniversitaire-03 2014-2015-autresresultats-champuniversitaire-02

Les discussions du jour concerne un point crucial : lequel d’entre nous sera « le cinquième » ? Petite explication : pour les résultats par équipe, ne sont comptabilisés que les résultats des 4 meilleurs joueurs de chaque université, en cas de titre (ce qui est pour l’instant bien parti), l’un de nous 5 ne serait, en réalité, pas vraiment champion de France. Les paris sont ouverts et chacun a son favori.

Chapitre VIII : Grosse fin de tournoi

Ronde 7 : Thomas ne peut rien faire et s’incline contre plus fort, Henri gagne sans problèmes, Manu s’incline. Rewi et moi ramenons chacun un point supplémentaire.
Au terme de cette ronde, nous avons 2.5 points d’avance sur l’équipe de Strasbourg, les Rouennais sont presque hors-jeu. Nous entrons dans le sprint final.

Ronde 8 : Je tombe contre Rewi. Pendant ce temps, Henri annule un 2360, Manu bat un non classé et Thomas se fait maté à cause d’une inattention. Je finis par battre Rewi. Pendant ce temps, coup de tonnerre sur les premières tables avec les défaites de Bastien Dubessay et Quentin Loiseau, respectivement Maitres fide et international, contre des joueurs (extrêmement) moins bien classés. Le 1590 battu par Henri plus tôt dans le tournoi est effectivement en réalité un très fort joueur avec un classement rapide très bas (on se demande du coup comment Henri a pu faire pour le battre…). A l’issue de cette ronde nous n’avons plus qu’un demi-point d’avance sur Strasbourg ! Rouen est complètement hors-course.

Ronde 9 : Adrien Demuth assure son titre de champion individuel en annulant en 4 coups ! (….) contre le 1590 cité précédemment. Un résultat lourd de conséquences puisque cet étudiant est Strasbourgeois. Rewi bat une 1610 et Thomas un 2010, Manu et Henri s’affrontent : le résultat de leur partie n’est d’aucune importance pour l’équipe puisque dans tous les cas de figure, nous gagnons un point. Manu gagne donc après avoir tranquillement dominé la partie. Pendant ce temps, je joue à la table 2 contre un 2070, l’elo rapide de mon adversaire et le mien son semblable mais en lent près de 400 points nous séparent. En plus, de jouer pour l’équipe, je me retrouve avec un objectif individuel imprévu : en cas de victoire je peux me retrouver propulser à la deuxième place ! Je négocie mieux l’ouverture, mon adversaire se retrouve dans un gros zeitnot dès le 10ème coup avec en plus une position inférieure, il se défend bien malgré son manque de temps, me fait reculer et replace ses pièces convenablement, la partie est en train de m’échapper, je commence à souffrir et finis par me faire mater bêtement en ne voyant pas le réseau de mat qu’il était en train de monter.

Chapitre IX : Grosse déception et fin de l’aventure

La déception est présente après cette défaite, il ne reste plus qu’à regarder les résultats des Strasbourgeois. L’arbitre compte les points et le verdict tombe : Egalité !
Je l’avais dit, chaque demi-point était important, et en cas d’égalité, le règlement est clair : l’équipe avec la moyenne elo la plus basse est sacrée championne de France. Ce n’est même pas la peine de faire les comptes, leur meilleur elo de leur équipe est égale au plus bas de la nôtre. Nous sommes vice-champions, Strasbourg nous passe devant sur le fil, Rouen est troisième.

2014-2015-autresresultats-champuniversitaire-01

Adrien Demuth est champion individuel après avoir largement dominé le tournoi.
La défaite est dure à avaler, mais nous devons rentrer et nous remettre de nos émotions du week-end.

Chapitre X : Bilan

Manu : 6ème avec 6/9
Moi : 8ème avec 5.5/9
Henri :12ème avec 5/9
Thomas : 13ème avec 5/9
Rewi : 14ème avec 5/9

Matthieu Viers

La phase régionale de la coupe JC Loubatière

29 mars 2015

Le LEC Échiquier Limousin organisait ce dimanche 29 mars à Limoges la phase régionale de la coupe Jean-Claude Loubatière. Quatre équipes se disputaient la 1ère place qualificative pour la phase interrégionale. C’est finalement notre club qui se qualifie pour le prochain tour.

2014-2015-JCL-Regionale

 

L’équipe du LEC Échiquier Limousin :

2014-2015-JCLInterR-08 2014-2015-JCLInterR-07

2014-2015-JCLInterR-06 2014-2015-JCLInterR-05

L’équipe de Brive :

2014-2015-JCLInterR-04 2014-2015-JCLInterR-03

2014-2015-JCLInterR-02 2014-2015-JCLInterR-01

L’équipe d’Huriel :

2014-2015-JCLInterR-09 2014-2015-JCLInterR-10

2014-2015-JCLInterR-11 2014-2015-JCLInterR-12

L’équipe d’Égletons :

2014-2015-JCLInterR-15 2014-2015-JCLInterR-16

2014-2015-JCLInterR-14 2014-2015-JCLInterR-13

Le compte-rendu du match LECEL – Niort en Nationale III

23 mars 2015

Résumé Limoges-Niort :

Deuxième rencontre en un week-end ce dimanche 15 Mars pour l’équipe 2 de Limoges, après la victoire au scénario improbable face à Couzeix dans le derby haut-viennois. Cette fois-ci, nous accueillons le club de Niort qui pourrait très bien figurer dans la division supérieure si les meilleurs joueurs de leur club jouaient tous régulièrement. Heureusement pour nous (et les autres équipes du groupe) cela n’est jamais arrivé. Ils restent malgré tout une équipe solide de milieu de tableau et la tâche ne s’annonce pas facile.

Composition :

De légers changements par rapport à hier (Laurent et Achref remplacés par les frères Delpech). Ce qui nous donne :

1- Thomas
2- Riton
3- Rewi
4- Meg
5- Gaetan
6- Moi
7- Anthony
8- Alexis

Le Match :

La compo de l’équipe adverse laisse apercevoir des chances de victoire, car même s’ils ont 3 solides premiers échiquiers (surtout le premier avec un joueur à plus de 2200 !), les 5 derniers semblent abordables. Même si nous ne sommes pas à l’abri de surprise.

Gaétan : Celui que l’on appelle le Périnus poursuit sur sa lancée entamée la veille cette fois-ci contre un adversaire un peu mieux classé que lui. Il profite bien de sa paire de fous dans le milieu de jeu bien plus active que celle de son adversaire pour gagner du matériel, la suite n’est qu’une question de technique.

Le Périnus a fait très fort ce week-end en relevant la tête après un début de saison et un tournoi de Rochefort difficiles d’un point de vue personnel. Il lance bien son opération rédemption ! 1-0 !

Alexis : Premier match avec nous pour lui, appelé en remplacement de dernière minute, merci à lui d’être venu compléter l’équipe au pied levé. Il joue une partie où lui et son adversaire jouent solide mais celui-ci parvient à prendre le contrôle de la seule colonne ouverte de la position. Un avantage déterminant qui entraînera malheureusement une défaite pour Alexis. 1-1

Anthony : Premier match de N3 également pour le deuxième membre de la fratrie Delpech. Partie équilibrée de bout en bout avec peut-être un léger avantage pour son adversaire mais ce n’est pas suffisant et ils se séparent sur le partage du point.

Meg : Il joue une partie sérieuse et domine son adversaire moins bien classé. Et puis, au coeur de la finale il voit une enfilade pour son adversaire et abandonne sur le coup. Il n’avait pas vu qu’un échec intermédiaire lui permettait de s’en sortir et qu’il était en fait gagnant ! Dommage !

Week-end difficile pour Meg. 1-2 la situation se complique.

Moi : Je joue un adversaire moins bien classé et après une ouverture équilibrée, je me mets en quête de fourberies tactiques afin de me faciliter la tâche sentant bien que la position et le manque de temps de mon adversaire me permettraient d’en trouver. Bien m’en a pris, un sacrifice de qualité permettait le gain d’une tour sèche en fin de variante. Mon adversaire abandonne directement. 2-2

Rewi : Grosse partie du génie jusqu’au zeitnot, où après avoir dominé la partie il mange peut-être le pion de trop ouvrant deux colonnes directement sur son roi permettant à son adversaire d’obtenir un gros contre-jeu. Et là, situation ubuesque : le match étant serré (2-2) l’adversaire de Rewi choisit de répéter quelques coups pour regagner du temps (passer le 40ème coup) et avoir le temps de savoir si il doit jouer absolument pour le gain. Et au moment où il retourne s’asseoir, Rewi lui annonce que la partie est nulle par répétition de position, on recompte et la position était bien apparue 3 fois.

Thomas : Il affronte un adversaire avec plus de 300 points de plus que lui autant dire que la tâche s’annonce délicate pour notre vaillant capitaine, et comme c’était attendu, il soufre d’entrée de jeu,son adversaire faisant le maximum pour l’emporter. Thomas replie ses pièces une par une pour résister, il plie mais ne rompt pas et atteint une finale égale durant laquelle il aurait même pu prendre l’avantage ! Il rate malheureusement le coup gagnant et obtient une nulle par répétition.

Grosse perf et gros week-end avec sa victoire de la veille !!

Henri : Je dois vous avouer que je n’ai pas tout suivi de cette partie, à l’exception de la finale étant donné que c’est la dernière partie à s’être terminée. De ce que j’ai vu, Riri paraissait dans une position délicate mais à la suite d’une combinaison tactique dont il a le secret, il parvient à gagner une qualité mais son adversaire a de belles compensations avec trois pions centraux très dangereux ! Henri choisit donc de ne pas prendre le risque de faire perdre l’équipe et prend la nulle.
Il se rattrape donc après sa déconvenue de la veille.

Score final : 2-2

Bilan du jour : Un grand nombre de surprises ont donc eu lieu puisque je suis le seul joueur (des deux équipes confondues) ayant un meilleur Elo que son adversaire à avoir gagné ! D’un point de vue comptable, ce match nul nous positionne à la troisième place grâce à la deuxième défaite consécutive des Sables d’Olonne, qui seront nos prochains adversaires. Par ailleurs, le maintien est dorénavant mathématiquement assuré ! Belle performance de se maintenir deux années consécutives dans le haut de tableau pour une équipe formée essentiellement de joueurs formés au club.

Petit bilan du week-end : Une victoire dans le derby face à Couzeix et un match nul contre une équipe de milieu de tableau, le maintien est officiellement assuré. Ce fut un bon week-end !

Matthieu Viers

Les résultats du week-end en Nationale II, III et IV

15 mars 2015

Samedi 14 mars 2015 :

  • Nationale II : LEC Échiquier Limousin I – Condom :  2 – 3
  • Nationale III : LEC Échiquier Limousin II – Couzeix : 4 – 2

Dimanche 15 mars 2015 :

  • Nationale II : Colomiers – LEC Échiquier Limousin I : 1 – 4
  • Nationale III : Niort – LEC Échiquier Limousin II : 2 – 2
  • Nationale IV : Club d’échecs du pays de Brive – LEC Échiquier Limousin III : 5 – 2

Quelques photos de Stéphane Tchéfranoff en Nationale II :

2014-2015-N2-R8-R9-01 2014-2015-N2-R8-R9-02 2014-2015-N2-R8-R9-03

2014-2015-N2-R8-R9-05

2014-2015-N2-R8-R9-04

Le compte-rendu du match LECEL – Couzeix en Nationale III

14 mars 2015

Résumé de cette rencontre de feu entre Limoges 2 et Couzeix au terme d’un scénario imprévisible.

Contexte :
Ce samedi était donc le jour du derby, un derby plein d’enjeux cette année où nous jouerons pour assurer quasi définitivement le maintien alors que nos voisins Couzeixois eux tenteront de se donner un peu d’air au classement, en effet une défaite les mettrait en position défavorable à 3 rondes de la fin de la saison. En plus, c’est toujours important de gagner un derby !

La compo :
Une compo d’équipe un peu différente cette fois-ci compte tenu de quelques absences.
1- Laurent (1er match avec nous !)
2- Thomas (capitaine fidèle au poste)
3- Le Riton (qui sort d’un gros tournoi à Rochefort)
4- Rewi (idem)
5- Achref (grosse progression Elo)
6- Meg (le transfuge)
7- Moi (Aucun superlatif ne suffit)
8- Gaétan (le Périnus : il est très fort !)

Le match :
Avant de parler du match en lui-même, je vous dois de vous raconter une petite mésaventure, Thomas devait amener à la salle Rewi, Achref et moi même. Seulement au point de rendez-vous, ne trouvant pas Achref, nous faisons plusieurs fois le tour des locaux du club en vain. L’heure tourne et nous décidons donc de rejoindre la salle de jeu. Ce forfait à la table 5 implique donc que nous perdons la partie sur cet échiquier (Couzeix marque 1 point) mais comme cela crée un « trou », nous partons donc avec -1 ! Soit un différentiel de 2 points à remonter ! La tâche s’annonce difficile…

Et le pire reste à venir : Henri pourtant en grande forme se trompe dans l’ouverture et en subit immédiatement les conséquences, il perd une pièce, une tour puis la partie et cela au bout d’à peine 1 heure ! Le score est de +3 pour Couzeix (2 à -1), on n’a plus le choix : nous devons tous jouer pour le gain.

Et Gaetan y parvient parfaitement au terme d’une partie qu’il a dominé de bout en bout et qu’il termine facilement avec sa technique (sa première victoire de la saison !). Il ramène le score à 2-0.

Je décide de prendre des risques, quitte à forcer un peu et ça paye malgré une petite imprécision de ma part, mon adversaire rate le coup gagnant et je gagne. Ouf !

On peut recommencer à y croire ; nous n’avons plus qu’un point de retard (2-1) et Thomas est dans une position supérieure (une qualité de plus), c’est l’occasion d’égaliser ! Ce que notre capitaine fait avec brio, il choisit de rendre la qualité pour entrer dans une finale de tours avec 3 pions de plus, son adversaire abandonne directement. 2 partout balle au centre et Laurent prend l’avantage contre un adversaire avec 200 points de plus que lui mais la finale n’est pas encore gagnée, il faudra tenir, pendant ce temps Rewi gagne incognito sa partie après une petite pointe tactique et porte désormais le score à 3-2 en notre faveur, qui l’eut cru il y a quelques heures !

Il ne reste donc plus qu’un point à prendre pour assurer la victoire et c’est Laurent qui le marque : 4-2, ce sera le score final puisque Meg prendra la nulle juste après.

Conclusion :
On a eu très chaud ! Ça avait démarré de la pire des manières et le scénario ne fait qu’embellir ce résultat arraché dans la douleur.
Nous ramassons donc une victoire en terre Couzeixoise ce qui devrait, sauf cataclysme assurer notre maintien en N3. Enfin, bonne chance à nos voisins Couzeixois et nous leur souhaitons de se maintenir.
Rendez-vous dès demain pour un match à domicile contre Niort.

Matthieu Viers

Les résultats du rapide du Couzeix Chess Club

12 mars 2015

Le Couzeix Chess Club organisait son 5ème rapide le 8 mars 2015.

Dans le tournoi A, Michel Saucey l’emporte devant Sylvain Chamaillard et Emmanuel Viers. Le tournoi Jeunes est gagné par Lucas Charles devant Benoit Guillon et Nathan Victoria.

La grille américaine du tournoi A

La grille Berger du tournoi Jeunes

14ème festival de Rochefort : un bon cru pour les limougeauds !!!

27 février 2015

Le 14ème festival de Rochefort s’est déroulé du 21 février au 27 février 2015. Quatre joueurs du club y ont participé : Manuel Larand et Henri Sélébran ont disputé le Masters, Rewi Budak et Gaëtan Perin étaient inscrits dans l’Accession.

Dans le Masters, Henri (Riton Jr – Elo 1914) réalise 4,5 pts/9 avec une perf à 2158 ! Au passage, il bat deux joueurs à plus de 2100 Elo et en annule trois autres ! Il empoche pas moins de 55 pts FIDE !!!!!!!

Manu (Elo 2001) a 4/9, ce qui est plutôt très bien aussi vu le tournoi, perf à 2119. Il gagne 13 pts Elo.

Côté accession, grosse perf de Réwi (Elo 1829) qui fait le tournoi en tête et ne craque pas. Caïssa était avec lui ! Il termine seul à 7,5 pts/9 et remporte l’Accession ! BRAVO l’artiste, il est vraiment très fort !!! (perf à 2011, +40 pts FIDE).

Seule déception, le parcours de Gaëtan (Elo 1950) … 2éme sur la ligne de départ et seulement 45éme à l’arrivée ! Tranche FIDE à 1650 mais peut mieux faire.

Stéphane Tchéfranoff

La grille américaine du Masters

La grille américaine de l’Accession

2014-2015-autresresultats-Rochefort-01 2014-2015-autresresultats-Rochefort-05

2014-2015-autresresultats-Rochefort-03 2014-2015-autresresultats-Rochefort-02

2014-2015-autresresultats-Rochefort-04 2014-2015-autresresultats-Rochefort-06

Le Grand Prix du Limousin

25 février 2015

Le LEC Échiquier Limousin a organisé, les 7 et 8 février 2015, le Grand Prix du Limousin, qualificatif pour le championnat de France Jeunes (du 26 avril au 3 mai à Pau).

59 joueurs se sont affrontés sous l’arbitrage de Stéphane Tchéfranoff, Thomas Sauviat et Emmanuel Viers à Limoges, annexes Blanqui.

2014-2015-GPLimousin-01

Les qualifiés par catégories :

  • Petits Poussins M : Porte Baptiste (Brive)
  • Poussins M : Puymerail Vincent (LECEL)
  • Poussins F : Petit-Fressinaud Juliette (LECEL)
  • Minimes F : Budak Lori (LECEL) et Hennequin Clara (LECEL)
  • Pupilles F : Heymes Johana (Saint Pantaléon de Larche) et Alquier Faustine (Saint Pantaléon de Larche)
  • Pupilles M : Charles Simon (Isle)
  • Benjamins F : Heymes Emilie (Saint Pantaléon de Larche) et Hennequin Chloé (LECEL)
  • Benjamins M : Gharagyozyan Tigran (Saint Pantaléon de Larche) et Berrini Florian (Saint Pantaléon de Larche)
  • Minimes M : Berrini Sylvain (Saint Pantaléon de Larche) et Viers Alexandre (LECEL)
  • Cadets M : Budak Rezan (LECEL)
  • Juniors M : Budak Rewi (LECEL)

Plus de détails sur le site de la ligue.

Coupe 2000 : deux équipes du LEC Échiquier Limousin qualifiées

15 février 2015

La phase ligue de la coupe 2000 se déroulait ce dimanche 15 février 2015 dans les locaux du club.

Six équipes étaient présentes :

  • 3 du LECEL
  • 2 de Brive le Cavalier Gaillard
  • 1 du Couzeix Chess Club

Après les trois rondes à la cadence de 50 min + 10s/cp, c’est le club local qui remporte les deux places qualificatives pour la phase interrégionale. Le LECEL réussit même à hisser sa troisième équipe sur la troisième marche, grâce à un meilleur départage.

Un grand merci à Sandrine Viers pour l’aide tout au long de la journée, en particulier pour la saisie informatique des PV de match.

Le classement :

  1. LEC Échiquier Limousin 2 – 9 pts
  2. LEC Échiquier Limousin 1 – 9 pts
  3. LEC Échiquier Limousin 3 – 5 pts
  4. Brive le Cavalier Gaillard 1 – 5 pts
  5. Couzeix Chess Club – 5 pts
  6. Brive le Cavalier Gaillard 2 – 3 pts

 

2014-2015-C2000Regionale-05 2014-2015-C2000Regionale-01

2014-2015-C2000Regionale-02 2014-2015-C2000Regionale-03

2014-2015-C2000Regionale-04 2014-2015-C2000Regionale-06

Le tournoi intérieur A

14 février 2015

Invaincu depuis le début du tournoi, Gaétan Périn doit s’incliner lors de cette 5ème ronde face à Eric Lebraud qui fait un bon retour à la compétition. Derrière, d’autres en profitent pour se rapprocher et tout est encore possible dans ce tournoi pour truster le podium et surtout la plus haute marche. Eric Lebraud, Gaétan Périn, Rewi Budak et Marc-Emile Gey sont les principaux prétendants. La ronde 6 les voyant s’affronter, elle devrait permettre de commencer à y voir plus clair. Rendez-vous le 28 mars !

Résultats de la ronde 5, appariements de la ronde 6 et classement à la rubrique Résultats/Tournoi intérieur A.

Stéphane Tchéfranoff

Le 2ème tournoi intérieur B

14 février 2015

Fouad Rharbaoui avait raté la première place lors de la session précédente de ce tournoi suite à une sonnerie intempestive de son téléphone portable. Cette fois-ci, il ne rate pas le coche et remporte la deuxième session de ce tournoi en cadence rapide. Il s’en est toutefois fallu de peu, car en début d’après-midi il devait concéder une défaite contre Riwal Pronost, catégorie poussin, qui ne laissait pas passer sa chance suite à une étourderie de son adversaire.

Au classement, Fouad précède Marc Scagnelli  arrivé depuis peu au club (5 pts lui aussi) et le jeune Arthur Maurille, toujours sérieux et appliqué lors de ses parties.

Classement final à la rubrique Résultats/Tournoi intérieur B.

La troisième session aura lieu les samedis 28 mars et 30 mai 2015.

Stéphane Tchéfranoff

LabelClubFormateur

 

 

Le problème du jour

 

 

Le top 10 mondial

2700chess.com for more details and full list

 

Le top 10 féminin

2700chess.com for more details and full list

 

 

ELO : Les records

Highest Ever Live Ratings

 

 

Nos partenaires